Guide de datation des pipes Dunhill

From Pipedia
Jump to navigation Jump to search
This page is a translated version of the page A Dunhill Pipe Dating Guide and the translation is 99% complete.
Other languages:
English • ‎español • ‎français • ‎português

Publié à l’origine dans Pipe Smoker, Hiver 1984, avec une partie de ce guide re-publiée dans le numéro du Printemps 2005 de Pipes and Tobaccos. Republié ici avec la permission de l’auteur.

Please note: Scanning the text from the original article has presented problems, some of which I have not been able to solve. Much of the spacing in this presentation is not as intended.

Guide de datation des pipes Dunhill

Alfred Dunhill commença à fabriquer des pipes de bruyère en 1910 ; le célèbre point blanc apparut tout d’abord sur le dessus des tuyaux d’ébonite taillés main en 1915, afin que le client sache quel côté du tuyau mettre au-dessus. A peu près en même temps une garantie d’un an couvrant tout défaut sur chaque tête de pipe fut offerte, et pour s’assurer qu’aucune pipe plus ancienne ne serait remplacée au titre de cette garantie, on conçut un simple code date, retraçant l’année de fabrication, qui fut frappé sur chaque tête de pipe. Ce code est toujours utilisé aujourd’hui.

Dans les années qui suivirent on vit naître un grand intérêt pour la “mystique” des pipes Dunhill en général et le système de codage des dates en particulier. Les collectionneurs de pipes, particulièrement en Amérique, s’enorgueillissent de l’acquisition de Dunhill en excellent état qui ont été fabriquées dans les années 20, les années 30 ou les années 40. Certains collectionneurs s’efforcent d’acquérir uniquement les Dunhill fabriquées entre 1920 (lorsque Dunhill arrêta d’acheter des têtes de pipes tournées en France au profit de celles tournées à Londres dans l’unité de tournage Dunhill fraîchement ouverte) et 1928 (l’année où Alfred Dunhill prit sa retraite). Par conséquent, il en est résulté beaucoup de confusion à propos du codage des dates, car celui-ci n’avait pas été standardisé au fil des années, et une différence d’apparence minime dans le code peut signifier une différence d’années, voire de décennies, dans la fabrication de la pipe.

S’ajoute à cela le fait que l’entreprise a utilisé un grand nombre de marquages spéciaux selon la partie du monde à laquelle les pipes étaient destinées, et que parfois ces marquages ou ces codes ne furent utilisés que durant trois ou quatre mois.

Pour ajouter encore à la confusion, de nombreuses pipes furent tout simplement marquées de façon incorrecte; certaines fois une partie ou l’autre du code n’apparaît pas sur une pipe donnée.

En prenant tout ceci en compte, on ne doit pas être surpris que la liste originale et complète des codes de date, qui est en possession de l’archiviste de l’entreprise du 30, Duke Street, fasse quelques 28 pages. Et même si cette liste était disponible, elle serait de peu d’utilité, excepté pour les plus experts, car elle n’est utilisable qu’en possédant une connaissance des plus précises des pipes Dunhill, l’apparence de celles-ci ayant changé au cours des années.

Mais c’est assez sur la complexité de datation des Dunhill. Ce qui suit est un “guide général” de datation ; avec lui le lecteur sera capable de dater la majorité des Dunhill qu’il ou elle rencontrera.

Types de finition

1. Bruyere - introduite en 1910, désigné par un ”A” (qui signifiait « qualité la meilleure») sur le côté de la tige jusqu’en 1975. « Inner Tube » sera marqué sur la tige jusqu’en 1934.

2. Root - introduite en 1930, désignée par un “R” marqué sur la tige jusqu’en 1975.

3. Shell - introduite en 1917

4. Tanshell - introduite en 1953

5. Redbark introduite en 1973 (note de l’admin de Pipedia : d’autres sources indiquent que la finition Redbark fut introduite en 1972 .voir exemple).

6. Cumberland -introduite en 1980

Séries spéciales :

H.W. "hand, worked" - (“Faite main”) – une pipe de forme classique, taillée à la main (par opposition à une tête tournée à la machine). Marquage « H.W. » sur la tige. Plus fabriquée après les années 30.

D. R. "dead root" - (racine morte) Désigne les Dunhill à grain droit. C’est la finition bruyere qui était utilisée sur ces pipes jusqu’en 1929, la finition root fut utilisée ensuite. Marquage “ D.R.” sur la tige;

On peut noter qu’en 1924, lorsqu’il écrivit “The Pipe Book”, Alfred Dunhill expliquait que les meilleures racines (de bruyère) étaient “celles qui étaient mortes et avaient vieilli et séché sur place, et que c’est ce “bois mort”, brisé par Dame Nature elle-même, que l’on ne peut jamais remplacer de manière artificielle. “The best root are those that have died and been seasoned in situ and this is this “dead root”, broken in by Nature herself, that can never been artificially replaced. (A. Dunhill The pipe Book 1924)”. Il est fort possible qu’au moment de choisir un nom pour la nouvelle finition des pipes à grain droit (straight grain), ce fut la raison pour laquelle on retint ce terme de “deadroot”, mis en avant par Alfred Dunhill. A noter également que selon John Loring, (THE PRE ’25 DUNHILL PIPE John C. Loring) « Dunhill utilisa un marquage “DR” dès l'époque de “dukestreet” (1910-1918) pour désigner les pipes à grain droit. Toutefois, un tel grain droit disparaissant quasiment sous la finition foncée des Bruyere faisait effectivement de cette finition une curiosité jusqu'à ce que la finition Root, qui permettait effectivement la mise en valeur du grain, soit introduite en 1930 ».(note du traducteur)

O.D. "own design" - Désigne une pipe dessinée par le client et faite sur commande. Marquage « O.D. » sur la tige. Plus fabriquée après la fin des années 20 ou le début des années 30. En 1950 on commença à sortir une série spéciale d’ « ODA » qui fut prolongée jusqu’en 1975. Elles n’étaient plus faites sur commande.

Collector - Désigne des têtes tournées à la main (par opposition à un tournage en machine) faites à partir de plateaux de bruyère. Introduit en 1978.

Datation des finitions Bruyere et Root –1925 et au-delà

1925:

1925 root.gif

NOTE: De1925 jusqu’en 1941 le suffixe numérique (qui désigne l’année de fabrication) est tantôt après le numéro de brevet (patent number) tantôt après le mot ENGLAND.


1926-34:Comme ci-dessus mais avec un changement annuel du suffixe numérique 6(1926) 7(1927) 8(1928) 9(1929) 0(1930) 11(1931) 12(1932) 13(1933) 14(1934).


NOTE: Pour les années 1925-34 d’autres numéros de brevet furent parfois utilisés à la place de 116989/17. Par exemple: 5861/12 (English); 1343253/20 (U.S.)


1935-41:

1935 41 root.gif


1942-50:

1942 50 root.gif

Note : au-delà de cette période le suffixe numérique est toujours après le mot ENGLAND


1951: Comme ci-dessus avec le suffixe1 après le mot ENGLAND ; Un chiffre de groupe supplémentaire p.ex. 4 R ou 3 A est ajouté pour la première fois.


1952: Comme ci-dessus avec le suffixe 2 après le mot ENGLAND. De plus, à la place de DUNHILL/LONDON la finition de la pipe est marquée sous le mot Dunhill p.ex. DUNHILL/ROOT BRIAR


1953-54: Comme ci-dessus mais avec un 3 ou un 4 comme suffixe selon l’année de fabrication.


1955-60: A partir de 1955 le numéro de brevet (patent number) n’apparaît plus sur la pipe. Voir par exemple pour cette période :


1955 60 root.gif

NOTE: Durant cette période le suffixe numérique n’était pas toujours souligné, mais ce suffixe lui-même est toujours plus petit que le D de ENGLAND (et en exposant).


1961-70: Idem que ci-dessus mais la ligne sous le suffixe numérique disparaît. De plus de 1965 à 1970 la taille du suffixe numérique est identique à celle du D de ENGLAND.


1971-75: Comme ci-dessus mais avec un suffixe numérique double (parfois souligné).

1971 75 root.gif


1976-77: Durant cette période on abandonna le chiffre de groupe et le code de finition, et les vieux numéros de forme furent abandonnés pour un nouveau système. Les numéros de forme durant cette période avaient 3,4 ou 5 chiffres.

1976 77 root.gif


1978-82: En 1978 les numéros de forme passèrent tous à 5 chiffres. De plus de suffixe numérique double (parfois souligné) redevint à nouveau plus petit (et en exposant) que le D de ENGLAND.

1978 82 root.gif


Datation des finitions Shell, Tanshell, Redbark et Cumberland au-delà de

1925:

1925 shell.gif

NOTE : Comme pour les finitions lisses de 1925 à 1941 le chiffre suffixe est tantôt après le numéro de brevet (patent number) tantôt après le mot ENGLAND.


1926-34: Comme ci-dessus mais avec le suffixe annuel qui change (1926) 7 (1927) 8 (1928) 9 (1929) 0 (1930) 11 (1931) 12 (1932) 13 (1933) 14 (1934)


1926 34 shell.gif

NOTE : De 1925 à 1934 on utilise d’autres numéros de brevet de temps en temps à la place des 119708/17 & 116989/17. Par exemple 5861/12 (Anglais); 1341418/20 (U.S.); 1130806/15 (U.S.); 1343253/20 U.S.); 1861910/32 (U.S. – uniquement utilisé pour les montages à tenons spécifiques de Vernon Dunhill).

1935-41:

1935 41 shell.gif


1942-50:

1942 50 shell.gif

NOTE: Dorénavant à partir de là le suffixe numérique se trouve toujours après le mot ENGLAND.


1951: Comme ci-dessus mais avec le suffixe après le mot ENGLAND. De plus un numéro de groupe p.ex. 2S; 4S est introduit pour la première fois.


1952:

1952 shell.gif


1953-54: TLa finition Tanshell est introduite en 1953. Comme ci-dessus mais avec le suffixe 3 ou 4 après le mot ENGLAND.


1955-60: A partir de 1955 le numéro de brevet (patent number) n’apparaît plus sur la pipe.

1955 60 shell.gif

NOTE: Durant cette période la ligne sous le suffixe numérique n’était pas toujours marquée, mais le suffixe numérique lui-même est toujours plus petit que le D de ENGLAND (et en exposant)


1961-70: Idem que ci-dessus mais la ligne sous le suffixe numérique disparaît. De plus de 1965 à 1970 la taille du suffixe numérique est identique à celle du D de ENGLAND.

1961 70 shell.gif


1971-75 Comme ci-dessus, mais avec un suffixe numérique double (parfois souligné). Il a été largement répandu que la finition Redbark avait été introduite en 1973, mais il existe des exemples qui datent de 1972 comme ci-dessous.

1971 75 shell.gif


1976-77: Durant cette période on abandonna le chiffre de groupe et le code de finition et les vieux numéros de forme furent abandonnés pour un nouveau système. Les numéros de forme durant cette période avaient 3,4 ou 5 chiffres.

1976 77 shell.gif


1978-82:En 1978 les numéros de forme passèrent tous à 5 chiffres. De plus le suffixe numérique double (parfois souligné) redevint à nouveau plus petit que le D de ENGLAND. La finition Cumberland est introduite en 1980.

1978 72 shell.gif

Datation des Dunhill d’avant 1925

Le guide ci-dessus est très utile, mais on trouve des disparités dans les textes traitant de la nomenclature, et des anomalies dans la nomenclature elle-même. Nous recommandons vivement le livre d’un expert en Dunhill nommé John C. Loring "The Dunhill Briar Pipe - 'the patent years and after'.Malheureusement John est décédé il y a plusieurs années, et son site web a récemment disparu. Par chance, l’article qui suit a été sauvé par Doug Valitchka, qui l’a mis à disposition sur Pipedia. Il est particulièrement utile pour dater les Dunhill d’avant 1925: