Guide de datation des Comoy’s

From Pipedia
Jump to: navigation, search
This page is a translated version of the page Comoy's Dating Guide and the translation is 100% complete.

Other languages:
English • ‎français

Guide de datation des Comoy’s

Généralités

Certains changements de nomenclature au cours de la longue histoire de Comoy aident à déterminer des périodes approximatives. Ces changements comprennent :

  1. l’époque à laquelle le nom de Comoy fut marqué sur le côté gauche de la pipe.
  2. l’époque où apparaît le marquage « Country of origin »
  3. l’arrivée et les différentes façons dont le « C » incrusté était monté sur le tuyau.
  4. le nom de série de la pipe et la façon dont ces noms furent introduits et/ou abandonnés.

Il faut aussi se souvenir que, lorsque les griffes utilisées pour marquer les pipes étaient usées on en commandait de nouvelles qui pouvaient être utilisées en même temps que les anciennes et il pouvait ainsi y avoir chevauchement de différents types.


Si la pipe a une bague d’argent

Si la bague comporte les trois poinçons qui suivent, c’est une bague d’argent. Le premier, un lion passant pour indiquer qu’il s’agit d’argent, suivi par un poinçon qui indique l’endroit (par exemple une tête de léopard pour Londres) et enfin une lettre indiquant l’année.

NB: Il y a toujours la possibilité que les bagues d’argent aient été commandées en lots par l’usine et aussi bien aient été utilisées avec un retard de plusieurs mois voire une année lorsqu’elles sont appliquées sur la pipe. Elles peuvent également avoir été fixées après coup pour réparer une fêlure etc…

Voici une liste avec des exemples de poinçons pour illustrer les différentes nomenclatures susceptibles d’être trouvées.

  1. - Poinçon 1902 avec un HC sans cartouche. Le seul autre marquage est « London Made ».
  2. - Poinçon 1904, là on trouve le HC incorporé dans le cartouche, ce qui correspondait au style de l’époque. J.R. dans un ovale marqué sur le côté et « LONDON MADE ». (Comoy ‘s fournissait de nombreux détaillants qui marquaient leur nom sur le côté de la tige. J.R. était vraisemblablement l’un d’entre eux). Il n’y a pas de C sur le tuyau.
  3. - Poinçons 1913/14. Le nom Comoy’s sur le côté gauche dans une écriture plutôt ornementée, et un paraphe soulignant partant de la fin du « s » et se terminant sous le « o ». Cela ressemble aux paraphes que l’on trouve sur les premières Sasieni. Sous le marquage Comoy’s il y a le « LONDON MADE » d’un seul bloc capital de la même taille, sans empattement. Il n’y a pas de C incrusté sur le tuyau, pas plus que de nom ou de nombre de forme. Sur le couvercle du coffret en cuir, il y a un cartouche ovale avec un Comoy’s écrit de manière identique. Il n’y a pas de C sur le tuyau.
  4. - 1917/18 “PRIMA” et sur cette pipe, le “Comoy’s” est de la même écriture qu’au-dessus mais en dépit du paraphe qui court sous le nom, le « y » forme une longue boucle qui repart en avant pour finir sous le « s ». « PRIMA » est directement inscrit sous « Comoy’s » en capitales toutes de la même taille et sans empattements. De l’autre côté de la pipe le marquage « LONDON MADE » est le même que dans les exemples 1 à 3 ci-dessus. Il n’y a pas de C incrusté dans le tuyau. Juste pour illustrer la façon dont différents marquages peuvent être utilisés en même temps, une autre Prima datant de 1917 possède le marquage Comoy’s en arc, ce qui montre bien que plusieurs types de marquages ont été utilisés en même temps. Il n’y a pas non plus de C sur le tuyau.
  5. - 1921 Old Bruyere avec une bague dorée poinçonnée. Le marquage « Comoy’s en arc avec un « IN » dessous et « BRUYERE » encore dessous en arc inversé. De l’autre côté de la tige, « MADE » arqué, « IN » en dessous, et « LONDON » arqué en sens inverse. Ces marquages ont la forme ovale d’un ballon de rugby davantage que celle, ronde, d’un ballon de football. Il n’y a pas de C sur le tuyau.
  6. - 1959/1960 bague en or 22 carats poinçonnée. Cette pipe a un foyer doublé d’écume et un merveilleux grain droit. Il y a COMOY’S marqué en majuscules à empattements avec l’apostrophe. De l’autre côté il y a le marquage circulaire « MADE IN LONDON » avec ENGLAND » en dessous. Le tuyau porte le C en trois parties.


Le nom Comoy’s

De 1900 jusqu’à peu près 1919

D’habitude, on trouve le nom Comoy’s écrit en lettres fluides et attachées inclinées vers l’avant, avec un long paraphe qui revient du « S » jusqu’au C ». Il y a cependant deux pipes dans le catalogue de 1909 sur lesquelles le Comoy’s n’a pas du tout de paraphe. On trouve également des exemples entre 1913 et 1919 où le nom Comoy’s est toujours de la même écriture fluide et attachée, inclinée vers l’avant mais avec un court paraphe en avant, partant du bout du « y » jusque sous le « s ».

Long tail S
Short tail Y
De 1917 jusqu’à la fin des années 30 (au plus tard 1938)

On retrouve le COMOY’S un peu fantaisie marqué en courbe, en majuscules à empattement, une apostrophe avant le « S », et le « C » plus grand que les autres lettres. Le « COMOY’S » arqué à empattement et apostrophe peut avoir persisté pour une courte période après la Première Guerre Mondiale. On peut aussi trouver des pipes avec le nom marqué en haut du tuyau au lieu d’un marquage sur le côté.

Arched
Au cours des années 1940.

Il n’y eut pas beaucoup de pipes de fabriquées. Il semble que le « COMOY’S » était marqué comme décrit ci-dessus, avec la gradation de la pipe (la qualité) marquée dessous en capitales. Juste après la Seconde Guerre Mondiale, en 1945 ou un peu après, le marquage COMOY’S passa d’une courbure fantaisie à un COMOYS en en ligne droite et en majuscules, sans empattement et sans apostrophe. Voir le n° 3 ci-dessous dans « Depuis les années 1950 ».

Depuis les années 50

A l’heure actuelle, on peut trouver quatre variantes du marquage Comoy’s.

  1. de simples majuscules sans empattement mais avec le C plus grand que les autres lettres et une apostrophe avant le « S ».
  2. un retour aux majuscules un peu plus fantaisie, avec empattement et apostrophe. Il semblerait que quelques spécimens gradés portaient des marquages différents, ou au moins que pour certaines gradations le marquage a changé avec les années.
  3. de simples majuscules sans empattement et sans apostrophe, et avec le C de la même taille que les autres lettres. Ce marquage n’a sans doute pas été utilisé très longtemps.
  4. Des majuscules simples sans empattement mais avec l’apostrophe avant le « S » et le « C » de la même taille que les autres lettres.
From the 1950s - No.3
From the 1950s - No.4

Marquage “Made In”

London Made

Comoy’s fut le premier pipier de Londres à utiliser cette phrase. C’est le plus ancien marquage à avoir été utilisé et on peut le trouver dès 1902 ou même avant et ce jusqu’aux années 30. A cette époque, il peut coexister avec le « LONDON » au dessus du « MADE » ou sur une seule ligne sous l’écriture Comoy’s. A partir des années 20 on peut aussi trouver le « LONDON » en arc avec en dessous le « MADE » en arc inversé. Ce marquage a davantage la forme ovale d’un ballon de rugby qu’une forme circulaire. Sur ces pipes la gradation de la pipe (son degré de qualité) est marquée en capitales sous le marquage « COMOY’S ».

"LONDON" over "MADE"
"LONDON" over "MADE" - Arched
Made in London

Il est possible de trouver sur certaines pipes Old Bruyere datant de 1921 la mention “MADE IN LONDON” écrite en ligne droite sous le « Comoy’s » en arc de cercle.

Made in England

Ce marquage est inscrit dans un cercle avec « MADE » écrit en haut, « IN » au milieu et « ENGLAND » qui forme le bas du cercle. On peut le voir sur une Cecil dès 1910 et sur une Old Bruyere de 1921, ensuite plus fréquemment à partir des années 30. On peut aussi le trouver avec « MADE » en arc au-dessus, « IN » au milieu et « ENGLAND » en arc inversé de l’autre côté. Ces marquages s’inscrivent dans une forme ovale de de ballon de rugby plutôt que dans un cercle.

"MADE IN ENGLAND" - Circle Shape
"MADE IN ENGLAND" - Rugby Shape
Made in London England

Il apparaît en deux versions. La première est encore marquée dans un cercle avec « MADE » en haut, « IN » au milieu et « LONDON » en bas, avec « ENGLAND » en ligne droite en dessous. On peut supposer que ce marquage fut d’abord utilisé pour l’exportation au début des années 50. Sur une Bulldog sablée du début des années 50 le marquage Comoy n° 2 au-dessus fut utilisé avec le « MADE IN LONDON » au dessus d’ « ENGLAND ». Il n’y a pas d’exemple connu de Comoy’s d’Avant – Guerre marquée de cette façon. La seconde version est la même que ci-dessus mais s’inscrit dans une forme de ballon de rugby. Cette forme se retrouve sur les Comoy’s « Extraordinaire ».

"MADE IN LONDON ENGLAND" - circle and straight
"MADE IN LONDON ENGLAND" - rugby ball and straight

“C” Incrusté

Le “C” fut tout d’abord incrusté sur le côté du tuyau aux environs de 1919. C’était une incrustation complexe qui nécessitait trois perçages. D’abord, on incrustait un rond banc, puis le centre du blanc était percé, et on incrustait un petit rond noir. Finalement, on faisait un troisième trou pour ôter la partie ouverte du « C » et un petit insert noir identique était incrusté. Ce « C » incrusté, connu comme le « three-piece C », fut utilisé jusqu’à l’Ere Cadogan dans les années 1980. Cependant le « C » des années 20 et du début des années 30 est plus fin et délicat que celui des années d’Après-Guerre

Cadogan changea tout d’abord pour une seule incrustation portant le « C » au centre, puis plus récemment c’est devenu une impression au laser.

On trouve des pipes, par exemple une « Par Excellence » du début des années 20 où le « C » est sur le dessus du tuyau.

Three-piece C
Single drilling C.jpg - Arched

Logo Barre

Le logo barre apparaît sur la « Grand slam ».

Citation tirée de Logoplm.gif Pipes: Logos & Markings. (Comoy page: Grand Slam)

Il est blanc, turquoise et blanc. Le marquage « une * et un chiffre » indique la taille de la rondelle de cuir mise en place au bout du système en métal (voir la description du brevet). Le logo en barre fut utilisé de 1933 à 1945. Après la Seconde Guerre Mondiale le logo en barre fut remplacé par le C incrusté en trois éléments.

Bar logo