Changes

Jump to navigation Jump to search
Created page with "Durant l’Après-Guerre, Sasieni accumula formes et gammes. Alors que la Four Dot demeurait le produit le plus célèbre, l’entreprise vendit également des gammes de « s..."
Line 53: Line 53:  
Les années d’après-guerre apportèrent de nombreux changements chez Sasieni, dont le moindre ne fut pas le décès de Mr Sasieni lui-même en 1946. Son fils Alfred (nommé peut-être ainsi d’après le nom du rival et ancien patron de son père) se montra un digne successeur dans l’affaire paternelle, et l’entreprise continua sous sa direction. Ce fut vers cette époque que l’entreprise commença de marquer « Four Dot » sur la tige des pipes, afin de tirer davantage parti de la désormais célèbre marque prestigieuse. Il y eut également d’autres changements à la fois dans la nomenclature des tiges et sur les points eux-mêmes, changements sur lesquels nous reviendrons en détail plus loin.
 
Les années d’après-guerre apportèrent de nombreux changements chez Sasieni, dont le moindre ne fut pas le décès de Mr Sasieni lui-même en 1946. Son fils Alfred (nommé peut-être ainsi d’après le nom du rival et ancien patron de son père) se montra un digne successeur dans l’affaire paternelle, et l’entreprise continua sous sa direction. Ce fut vers cette époque que l’entreprise commença de marquer « Four Dot » sur la tige des pipes, afin de tirer davantage parti de la désormais célèbre marque prestigieuse. Il y eut également d’autres changements à la fois dans la nomenclature des tiges et sur les points eux-mêmes, changements sur lesquels nous reviendrons en détail plus loin.
   −
Through the post war years, Sasieni added shapes and lines. While the Four Dot remained their most famous product, the company also sold lines of “seconds” under various names, such as Mayfair, Fantail, Olde English, and Friar. These were pipes made of good wood, but possessed of some flaw, usually filled with putty. Pipes that were almost, but not quite, good enough to be a Four Dot were sold as Two Dots. I have two of these pipes in my collection. Both pipes are quite striking, exhibiting exquisite shapes and exceptional grain. At first I wondered why they were not Four Dots. Eventually, after long inspection, I discovered each pipe contained one very small filled flaw. In spite of this they remain two of my favorite pipes. However, it is clear Sasieni was determined to put the Four Dot logo on only the most perfect pipes.
+
Durant l’Après-Guerre, Sasieni accumula formes et  gammes. Alors que la Four Dot demeurait le produit le plus célèbre, l’entreprise vendit également des gammes de « second choix » sous différents noms, tels que Mayfair, Fantail, Olde English et Friar. Il s’agissait de pipes taillées dans de la bonne bruyère, mais qui possédaient une ou plusieurs imperfections, habituellement colmatées par du mastic. Ces pipes qui sans cela, pour certaines, auraient été assez bonnes pour faire des Four Dot étaient alors vendues en tant que Two Dot. Je possède deux de ces pipes dans ma collection. Toutes deux sont assez surprenantes, montrant des formes de toute beauté et un grain exceptionnel. Au début je me suis demandé pourquoi ce n’étaient pas des Four Dot. Finalement, après une inspection minutieuse, j’ai découvert que chaque pipe recelait une minuscule fissure mastiquée. En dépit de cela elles demeurent deux de mes pipes favorites. En tout cas, il est clair que Sasieni n’entendait appliquer le logo Four Dot que sur des pipes parfaites.
    
<center><gallery Widths=250 heights=200px Caption="1921 Sasieni Apple, courtesy Doug Valitchka">
 
<center><gallery Widths=250 heights=200px Caption="1921 Sasieni Apple, courtesy Doug Valitchka">

Navigation menu