Comoy's

From Pipedia
Jump to: navigation, search
This page is a translated version of the page Comoy's and the translation is 95% complete.

Other languages:
English • ‎français

La base de cet article est tirée de A History Of Comoy's and A Guide Toward Dating the Pipes écrit par Derek Green. Cet article a été publié dans la revue The Pipe Collector en juin 2006, la revue officielle de la Société Nord Américaine des collectionneurs de pipe, et est utilisé ici avec son autorisation. C’est une organisation importante– que j’envisage de rejoindre.

1904 Comoy's
1902 Comoy's

François Comoy et ses frères ont commencé à fabriquer des pipes (probablement en terre, buis ou en hêtre) en 1825 dans la petite ville monastique de Saint-Claude dans l’Est de la France. Claude et son fils Louis découvrirent que la bruyère avait des caractéristiques nettement supérieures, et à partir de 1848 n’utilisèrent plus que ce bois pour faire leurs pipes. En 1879 le fils de Louis, Henri, né en 1850, se rendit à Londres avec un petit sac d’outils mais une vaste expérience. Henri mit sur pied une petite usine à Seven Dials, actuellement Cambridge Circus. Il fut l’un des premiers installés à Londres à se lancer dans le commerce des pipes de bruyère et on lui attribue la paternité de l’inscription London Made.

Il fut aidé au début par quelques uns de ses frères et autour de 1891 fut rejoint par ses deux neveux, Louis et Charles Chapuis. Louis prit le nom de ses parents adoptifs. Vers 1895 l’affaire avait dépassé le site de Seven Sisters et une nouvelle usine avait été construite à Newcastle Place, Clerckenwell. A partir de 1905 le marché s’étendit à l’Amérique et cette activité supplémentaire nécessita de construire une nouvelle usine en 1913 au 72 Rosebury Avenue.

Comoy's Extraordinaire
Comoy's Straight Grain
Circa 1920's - 1930's DE LUXE Straight Grain, courtesy Doug Valitchka

En 1914 les différents partenaires, Henri Comoy et ses neveux Louis et Charles, déposèrent les statuts de H.Comoy & Co ltd. Avant la guerre de 14/18 Henri avait également été rejoint par ses fils, Adrien et Paul, qui étaient nés après l’arrivée de ses neveux à Londres. En 1921, Sam Zinberg fut nommé directeur des ventes pour les USA et The House Of Comoy fut créée. Henri Comoy décéda en 1924 à 74 ans laissant la compagnie aux mains de Louis et Charles.

En 1929 la compagnie fut invitée à rejoindre Cadogan Invesments Ltd. On a connu cet épisode comme « La Fusion » qui a concerné la Compagnie Civic et les pipes Oppenheimer ainsi que leurs sociétés associées. Cette fusion avait été faite dans le but de faire travailler ensemble les différentes compagnies.

En 1937, une nouvelle usine modèle, magnifiquement équipée, fut ouverte à Pentonville Road pour accueillir plusieurs centaines de personnes supplémentaires. La génération suivante avait rejoint la firme au moment où la seconde guerre mondiale éclata. Louis Chapuis Senior rejoignit le groupe en 1938 et Pierre Comoy en 1947 après avoir servi dans les blindés (Royal Armoured Corps).

La Seconde Guerre Mondiale fut une période difficile pour la compagnie, car toute l’industrie de Grande Bretagne était tournée vers la production d’armement pour l’effort de guerre, et par conséquent la production de pipes fut arrêtée, à l’exception d’un petit atelier. Une fois la guerre finie en 1945, ce fut une tâche ardue pour toutes les compagnies britanniques de se rétablir de nouveau, et ce ne fut pas avant 1950, et l’ouverture d’une nouvelle usine spécialisée à Aldershot que la production rejoignit à peu près la demande.

Comoy's Tradition
Comoy's Virgin Briar

Les principales compagnies fusionnées sous le nom de Cadogan Investments Ltd étaient Civic, Comoy’s et Marechal, Ruchon & Co Ltd, et au début des années 1960, l’usine fonctionnait sous une seule direction mais les différents services marketing ont continué de travailler de façon indépendante pendant encore un bon nombre d’années. Dans mon catalogue de 1965, on trouve le constat suivant : « Et maintenant, nous les Comoys de la quatrième génération, conjointement avec ceux de la cinquième, Pierre Comoy et Louis Chapuis, continuons à suivre le chemin tracé par nos aïeux, qui seraient satisfaits de voir notre toute dernière et ultra moderne implantation à Aldershot, Hampshire. ». Comoy’s demeura une propriété familiale jusqu’à ce qu’elle soit finalement absorbée par Cadogan Investment‘s au début des années 1980. Cadogan a continué à fabriquer des pipes Comoy jusqu’à aujourd’hui, et, sous la direction de Michael Adler, la marque Comoy est leur fleuron et beaucoup d’efforts sont déployés pour rétablir à nouveau l’excellente réputation de la marque.

Le collectionneur de Comoy ne s'intéresse seulement qu'aux pipes fabriquées avant que Comoy ne soit véritablement absorbé par Cadogan au début des années 1980 et je me suis donc concentré sur cette période. Dans ce but j’ai aussi brièvement mentionné quelques unes des autres marques crées par Comoy’s telles que Cecil, Every Man, Town Hall, Guildhall etc, dans la mesure où elles peuvent apporter des éléments pour aider dans la datation.

La base de cet article est tirée de A History Of Comoy's and A Guide Toward Dating the Pipes écrit par Derek Green. Cet article a été publié dans la revue The Pipe Collector en juin 2006, la revue officielle de la Société Nord Américaine des collectionneurs de pipe, et est utilisé ici avec son autorisation. C’est une organisation importante– que j’envisage de rejoindre.

En plus de l’article complet A History Of Comoy's and A Guide Toward Dating the Pipes présent sur Pipedia, on peut trouver des informations plus détaillées sur les noms, gradations etc , mais également des exemples en photo sur le site web de Derek Green.

Greg Pease a une belle collection de Comoys, dont on peut voir certains très beaux modèles avec leur photo sur son site web.website.

COMOY’S LONDON MADE 235 Courtesy of Blaik-Pipes
COMOY’S EXTRAORDINAIRE 61 XL Courtesy of Blaik-Pipes
COMOY’S EXTRAORDINAIRE 805 1920 Courtesy of Blaik-Pipes
COMOY’S OLD BRUYERE 1919 Courtesy of Blaik-Pipes
COMOY’S OLD BRUYERE A.MARTIN FRIBOURG 47 Courtesy of Blaik-Pipes
A beautiful Circa 1920 Prima, courtesy Doug Valitchka


1930's Comoy's 804 Extraordinaire shown with a 1965 Group 4 sized Dunhill 120 (which is the equivalent of a Group 5 size today) for size comparison - Courtesy of Mike Ahmadi

Fabrications secondaires de Comoy’s

Ace of spades, Ancestor, Astor, Ayres, Britannia, Carlyle, Charles Cross, Claridge, Cromwell, Dorchester, Dunbar, Drury Lane, Emerson, Everyman, Festival of Britain, Golden Arrow, Grand Master, Gresham, Guildhall, Kingsway, Lion's Head, Lord Clive, Lumberman, Hyde Park, Lloyds, Mc Gahey, Moorgate, Newcastle, Oxford, O'Gorman, Royal Falcon, Royal Guard, Royal Lane, Scotland Yard, St James, Sunrise, Super Sports, Sussex, The Academy Award, The Golden Arrow, The Mansion House, The Exmoor Pipe, Throgmorton, Tinder Box Royal Coachman, Townhall, Trident, Westminster, Wilshire

Links

Comoy's Dating Guide

Comoy's Shape Number Chart